Une Méthodologie Empirique de l’Etude de la Sorcellerie et de son Application dans les Cultures Africaines

UNE ACADEMIE MODERNE DE LA SPIRITUALITE TRADITIONNELLE NEGRO-AFRICAINE

Résumé

En Afrique, l’étude de la sorcellerie est entravée par des problèmes de méthodologie qui résultent de l’utilisation du paradigme matérialiste Occidental rabaissant. Pour éviter cet écueil, cet article propose une nouvelle approche méthodologique empirique qui s’appuie sur : (1) la scientificité de l’épistémologie traditionnelle négro-africaine et la supériorité de ses bases par rapport à la vision euro-centrique ; cela évite toute connotation de superstition en ce qui concerne les valeurs africaines. (2) L’existence distincte de la tradition initiatique divine, humaine et démoniaque dans la culture africaine; Cette distinction coince la sorcellerie au champ démoniaque. (3) La possibilité d’étudier empiriquement la sorcellerie comme l’inverse de la pratique du mystère divin. Pour la mise en œuvre de cette méthodologie en relation avec les cultures africaines, cet article recommande la religion Kôngo, le Bukôngo, comme le meilleur paradigme de départ, car il s’agit d’une épistémè scientifique et elle permet au chercheur de saisir les différentes tendances de la religion traditionnelle négro-africaine dans une théorie unificatrice.

Pour lire le texte intégral (en anglais), utilisez le lien suivant :

Cliquer pour accéder à SJHSS-28633-642.pdf

SpainFrench